Eau

Le domaine de l’eau constitue l’un des piliers de la politique du Conseil Départemental en faveur de l’environ­nement.

Des actions globales

Conscient de cette richesse, soucieux de garantir à chaque habitant une eau de qualité, per­suadé que la capacité d’un territoire à poursuivre son développement dépend aussi de son aptitude à protéger ses ressources vitales, le Département agit dans l’intérêt général, au travers d’actions globales.

Clairement identifié comme le niveau de collectivité cohérent, de l’amont à l’aval, il intervient à tous les niveaux.

Les objectifs :

Les fondements de la politique dépar­tementale s’appuient sur des grands principes, interagissant les uns avec les autres

  • protéger et gérer la ressource en eau;
  • préserver la qualité des écosys­tèmes ;
  • valoriser le patrimoine aquatique.

Plusieurs objectifs étroitement liés sont ainsi recherchés. Il s’agit de réduire l’impact des pollutions domestiques, agricoles et industrielles pour permettre de sécuriser un approvisionnement en eau potable de qualité, tout en parti­cipant à la reconquête de la qualité écologique des rivières.

Le Bureau Départemental de la Qualité de l'Eau (BDQE)

Le Bureau départemental de la qualité de l’eau est devenu en 1990 un service à part entière du Conseil Départemental.

Il assure le suivi de fonctionnement des ouvrages d’épuration des collectivités (communes, intercommunalités …). Pour les autres collectivités, les prestations relèvent du champ concurrentiel et le BDQE répond à des consultations relevant du Code des marchés publics. En parallèle, il propose des prestations aux industriels pour le suivi de leur traitement des eaux usées.

Il aide également celles qui produisent de l’eau potable à optimiser le fonctionnement de leurs équipements (stations de production d’eau et réseaux de desserte).

Il intervient également auprès d’elles pour surveiller la qualité de la ressource et apporter son expertise sur les traitements de potabilisation.

Des partenaires privilégiés

L’Agence de l’eau Loire-Bretagne

Les Agences de l’eau sont au nombre de six, elles s’occupent des sept bassins hydrologiques français. Un Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) guide les actions de chacune d’entre elles. À l’échelle de leur bassin, elles initient une utilisation rationnelle des ressources en eau, luttent contre la pollution et pour la protection des milieux aquatiques. Dans l’Allier, l’Agence de l’eau Loire-Bretagne, sur la base d’objectifs partagés, intervient plus particulièrement sur l’alimentation en eau potable et sur l’assainissement des communes ainsi que sur la restauration et l’entretien des milieux aquatiques.

L’Établissement public Loire

L’Établissement public Loire est un Syndicat mixte composé de 50 collectivités (dont le Conseil départemental) ou groupements. Il contribue à la cohésion des actions menées sur l’ensemble du bassin de la Loire. Ses grands domaines d’action sont la prévention et la réduction des inondations ; l’encouragement à la recherche, aux données et à l’information ; la gestion des ressources en eau stratégique des deux ouvrages de Naussac (Lozère) et Villerest (Loire) ; l’aménagement et la gestion des eaux.

Le Syndicat mixte des eaux de l’Allier (Smea)

Le Syndicat mixte des eaux de l’Allier (Smea) assure la sécurisation de la distribution de l’eau. Il est assimilé à une collectivité territoriale et ses adhérents couvrent 95 % du territoire départemental. Le Conseil Départemental, qui le finance annuellement à hauteur d’1 M€, participe à son administration.

Tous les ans, le SMEA réalise de 3 à 4 M€ de travaux et d’études.

Depuis sa création, il a réalisé plus de 200 km de canalisations et une vingtaine d’ouvrages tels que des réservoirs, des stations de pompage et de nombreux puits de captage. Ses interconnexions de secours servent régulièrement lors d’épisodes de sécheresse, de travaux sur un réseau nécessitant des coupures sur le secteur de distribution ou en cas d’incidents occasionnant des pollutions temporaires dans des lieux de production d’eau. Elles assurent aux Bourbonnais ainsi qu’aux départements voisins adhérents, la continuité du service, doublée d’une qualité sanitaire irréprochable.