Insertion

La priorité du Département est d’améliorer le suivi et l’accompagnement des personnes dans leurs démarches pour le retour à l’emploi.

Le département chef de file

La loi du 1er décembre 2008 généralisant le revenu de solidarité active instaure clairement le département comme chef de file de la politique d’insertion. Par conséquent, elle place le Conseil Départemental comme un acteur de la politique de l’emploi, car le RSA propose un lien direct entre insertion et emploi.

Cette loi organise la gouvernance des dispositifs d’insertion à l’échelle territoriale et prévoit que le département élabore un pacte territorial pour l’insertion (PTI), et a pour mission de construire le plan départemental d’insertion et de lutte contre les exclusions (PDILE).

Le Pacte territorial d'insertion (PTI)

Le PTI définit les modalités de coordination des actions entreprises par les différents acteurs pour favoriser l’insertion sociale et professionnelle des bénéficiaires du RSA.

En effet, le RSA s’inscrit dans une volonté d’accompagner les bénéficiaires VERS et DANS l’emploi durable. La politique d’insertion doit donc englober l’ensemble des actions s’inscrivant dans un parcours individuel sécurisé vers l’emploi.
Par conséquent, la mobilisation des acteurs sociaux et économiques doit se faire de manière partenariale et dynamique dans le cadre d’un travail en réseau et d’une connaissance partagée de l’offre de services et d’accompagnement.

L’enjeu du Pacte territorial d'insertion

L’enjeu du PTI est d’organiser la convergence des interventions des différents acteurs et ainsi apporter les réponses aux personnes dans leur parcours d’insertion et faciliter et fluidifier au maximum ce parcours.

Les partenaires impliqués

  • L'Etat
  • La Région qui est un partenaire obligatoire du pacte au titre de la formation professionnelle des publics en difficulté et du développement économique
  • Le Pôle emploi, la maison départementale de l'emploi et du Plan Local d'Insertion par l'Emploi (PLIE)
  • Les organismes compétents en matière d'insertion sociale
  • Les organisations syndicales représentatives
  • Les organismes consulaires intéressés
  • Les représentants des employeurs
  • Les collectivités territoriales intéressées
  • Les associations de lutte contre les exclusions
  • Les représentants d'usagers (ou des usagers)

Le Plan départemental d’insertion et de lutte contre les exclusions (PDILE)

Favoriser le retour à l’emploi, prévenir les situations de précarité, sécuriser les parcours, favoriser l’inclusion, encourager l’autonomie… le PDILE permet d’apporter des solutions pour les parcours individuels de l’ensemble des publics vulnérables et fragilisés. Son contenu s’inscrit pleinement dans les orientations prises par le Conseil Départemental mettant en place des politiques publiques adaptées aux besoins des personnes.

Les enjeux du PDILE

  • utiliser l’accompagnement comme outil vers l’autonomie sociale des personnes (actions collectives, IAE, Contrat Unique d’Insertion…)
  • assurer la continuité des parcours des personnes en décloisonnant les dispositifs d’action sociale et d’insertion professionnelle
  • favoriser le rapprochement entre le monde des entreprises et l’insertion.

Caractéristiques

Le Département doit adopter en session avant le 31 mars de chaque année son Programme Départemental d’Insertion. Les caractéristiques du présent PDILE concernent :

- la durée de 3 ans équivalente à celle du Pacte Territorial d’Insertion sachant que la loi prévoit qu’il soit révisé tous les ans,
- un public visé plus large que les bénéficiaires RSA, étendu aux personnes qui rencontrent des difficultés sociales et professionnelles nécessitant un accompagnement.

Le Programme Départemental d’Insertion et de Lutte contre les Exclusions a été adopté par l’assemblée départementale en mars 2010. Il constitue la déclinaison propre à la collectivité de ce pacte.
Il a été renouvelé pour la période 2014-2020 lors de la session d'avril 2014.