Contournement Sud Ouest de Vichy

En 2016, le contournement sud-ouest de l'agglomération de Vichy (entre la sortie de la nouvelle A719 et la route de Thiers à Saint-Yorre) a été ouvert aux automobilistes.

La réalisation de cette voie a été inscrite au schéma directeur de l'agglomération de Vichy et approuvée par délibération de la communauté d'agglomération en date du 20 décembre 2001. Après études et concertations, et à l'issue d'une enquête publique qui s'est déroulée du 12 juin au 21 juillet 2006, le contournement Sud Ouest de Vichy à été déclaré d'utilité publique par arrêté du 14 mai 2007, des préfets de l'Allier et du Puy de Dôme.

Les enjeux

  • la réduction des nuisances auxquelles sont soumis les riverains de la route départementale 906, en évitant que le trafic en transit ne traverse les zones agglomérées.
  • la réduction des nuisances et l'amélioration des conditions de circulation dans l'agglomération, en interceptant, sur le secteur concerné par le contournement Sud Ouest, la circulation sur les axes rayonnant autour de Vichy.
  • l'amélioration de la desserte des pôles d'activités et des zones commerciales, en limitant autant que possible l'emprunt des voies dans les zones agglomérées.
  • l'amélioration de la sécurité routière dans l'agglomération : en effet, à Vichy, le taux d'insécurité routière est deux fois plus important que dans les deux autres agglomérations principales du département qui ont fait l'objet d'un contournement routier.

Les travaux

Contournement Sud-Ouest de Vichy

Contournement Sud-Ouest de Vichy

Contournement Sud-Ouest de Vichy

Contournement Sud-Ouest de Vichy

Contournement Sud-Ouest de Vichy

Contournement Sud-Ouest de Vichy

Contournement Sud-Ouest de Vichy

Contournement Sud-Ouest de Vichy

cg03_621901

cg03_621901

Le projet

Le contournement Sud Ouest de Vichy se développe sur une longueur totale de 18.6 Km.

Voir l'image en grand

Tracé

Il trouve son origine sur la RD 906 au sud de Saint-Yorre, à proximité du lieu-dit "Les Jarrauds" pour aboutir sur la RD 2209 (ex RN 209), à proximité du lieu-dit "Maison Blanche" sur la commune d'Espinasse-Vozelle. Il concerne 5 communes de l'Allier : Espinasse-Vozelle, Serbannes, Brugheas, Hauterive, Saint-Yorre et 2 communes du Puy de Dôme : Saint-Priest-Bramefant et Saint-Sylvestre-Pragoulin.

Le contournement Sud Ouest de Vichy est une route à 2 voies comprenant une chaussée de 7m de large et deux accotements de 2.80 m chacun.
Un créneau de dépassement (3eme voie) est réalisé dans la partie sinueuse comprise entre la RD 984 et la RD 1093.

Echanges avec la voirie existante et rétablissements

Les échanges entre le contournement et le réseau routier sont assurés par des carrefours giratoires localisés au droit des RD 2209, 984, 1093, 275, 434 et 906. Toutes les autres routes sont rétablies soit par ouvrages dénivelés, soit par rabattement sur les giratoires ou les ouvrages dénivelés.

Franchissement de la vallée de l'Allier

Le franchissement de l'Allier est prévu par un pont de 200m de portée. Dans le lit majeur (en rive gauche), la route en léger remblais, est calé à 0.25 m au dessus du niveau de la crue de fréquence décennale.

Une série d'ouvrages de décharge hydrauliques est prévue pour faciliter l'écoulement des crues et limiter l'impact du projet sur celles-ci. Ces dispositions résultent de la modélisation numérique du franchissement de l'Allier calée sur les débits des crues historiques, celle de 1866 et celle de 2003. La route sera donc, dans le lit majeur, submersible par les crues de fréquence supérieure à la fréquence décennale.

Prise en compte de l'environnement

Voir l'image en grandLa prise en compte de l'environnement et de son respect est une préoccupation forte dans cette opération tant au travers des procédures réglementaires (étude d'impact DUP, loi sur l'eau, défrichement) que par la volonté du Conseil Départemental de compenser les impacts négatifs liés à la construction de cette voie nouvelle.

Ressource en eau et cours d'eau

Les principales préoccupations ont fait l'objet de mesures visant à :

  • préserver la ressource en eau et notamment les captages AEP et les sources minérales,
  • rétablir les écoulements naturels,
  • maintenir les continuités écologiques,
  • limiter, traiter les rejets dans les cours d'eau

Faune et Flore

La réalisation du contournement a été accompagné de mesures visant à :

  • maintenir les déplacements de la faune terrestre par la construction de passage faune,
  • restaurer les zones humides et les habitats (saulaie blanche par exemple)
  • préserver les espèces protégées (exemple le Milan noir)
  • limiter les impacts sur la faune aviaire reconstituer les lisières des espaces boisés, les haies et les ripisylves des cours d 'eau.

Un suivi environnemental portant sur les milieux naturels sensibles est prévu sur 5 ans et permettra de s'assurer de l'efficacité des mesures prévues et au besoin de les ajuster.


Agriculture et Sylviculture

  • Exploitations agricoles :
    Le contournement Sud-ouest de Vichy a une emprise sur 35 exploitations agricoles. L'effet de coupure est marqué pour plusieurs d'entre elles dont les sièges seront séparés des îlots d'exploitation. L'opération est accompagnée par une opération de réaménagement foncier (un remembrement) qui, compte tenu de la réserve foncière que le Conseil Départemental a constitué, permet de réorganiser les exploitations agricoles sans réduction de surface.
  • Massifs boisés :

Le contournement sud ouest de Vichy a également une emprise sur des massifs boisés, notamment sur les forêts privées de Montpensier et la Boucharde.
Dans le cadre du dossier de demande d'autorisation de défrichement, le maître d'ouvrage s'engage à reboiser une superficie équivalente à l'emprise défrichée. Il propose à cette fin d'utiliser des parcelles dont il est déjà propriétaire.

  • Intégration paysagère :

Le Département a porté une attention toute particulière à l'intégration paysagère du contournement, par :
• des modelés de terrain réalisés avec les déblais excédentaires, en cherchant à favoriser la réalisation de faux déblais dans les secteurs ou des constructions sont proches du tracé,
• des reconstitutions de haies dans les secteurs agricoles et de lisières dans la traversée des forêts,
• des plantations d'alignements (arbustes et arbres de haut-jet) qui, en obligeant les oiseaux et chauves-souris à voler plus haut, réduiront les risques de collision.
Ces plantations constituent autant de sites susceptibles de servir de refuge à la faune environnante.