Espace professionnel

Espace professionnel

Vous êtes un professionnel ? Vous souhaitez participer ou vous participez déjà au développement de la Méthode d'action pour l'intégration des services d'aide et de soins dans le champ de l'autonomie (MAIA) ?

Cet espace vous est réservé.

Vous pouvez accéder aux ressources qui vous sont proposées, contribuer au référentiel MAIA destiné à mieux informer et mieux orienter les personnes âgées et leur entourage.
Vous pourrez également bénéficier d'informations sur la gestion de cas.

Conférence des financeurs

La loi d’adaptation de la société au vieillissement du 28 décembre 2015 a instauré une conférence par département réunissant les financeurs de la prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées de 60 ans et +, sous la présidence du Conseil Départemental et la vice-présidence de l’Agence Régionale de Santé (ARS).

Elle a pour objectif :
- d’établir le diagnostic des besoins des personnes âgées et de leurs aidants,
- de recenser les initiatives locales,
- de co-construire un programme départemental de prévention et de financer des actions de prévention.

Parmi les possibilités données par la loi, la Conférence des Financeurs de l’Allier a défini un schéma départemental de prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées en 5 axes prioritaires, pour la période 2016-2020 :
Axe 1 - Renforcer la connaissance de l’existant et structurer la coordination des actions
Axe 2 - Etendre certains dispositifs et leur impact auprès des populations
Axe 3 - Accompagner l’action de prévention menée par les services intervenant à domicile
Axe 4 - Structurer la réponse au besoin de lien social et d’aide humaine chez les personnes isolées
Axe 5 - Renforcer le travail autour de l’adaptation de l’habitat

Membres :
Le Conseil Départemental (présidence), l’Agence Régionale de Santé (vice-présidence), la Caisse d’Assurance Retraite et de Santé au Travail (CARSAT), le Régime Social des Indépendants (RSI), la Mutualité Sociale Agricole (MSA), l’Association inter-régime Régionale de Santé, d’Education et de Prévention sur les Territoires (ARSEPT), l’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat (ANAH), la Mutualité française Auvergne, l’AGIRC-ARRCO, la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) et les Centres Communaux d’Action Sociale (CCAS) de Moulins, Montluçon et Vichy.

A télécharger :
Tableau des actions déjà financées par la conférence des financeurs

Contact :
CFPPA03@allier.fr

Le référentiel MAIA

Le référentiel participe à une meilleure connaissance des missions de chacun.

Il est exclusivement réservé aux professionnels (sanitaires, sociaux et médico-sociaux). Son accès est gratuit et sécurisé par des codes.
Pour les obtenir, vous devez formuler votre demande à l'adresse suivante : pilote-maia03@allier.fr

Comment le renseigner ?

Chaque professionnel renseigne une fiche détaillée qui précise ses coordonnées, ses missions, ses modalités et ses moyens d'intervention, les professionnels exerçant au sein de sa structure, ses jours et horaires d'ouverture, etc.

Qui mieux que vous pour expliquer vos missions ?

Son alimentation repose sur la base de la co-responsabilité des contributeurs. Aucun contrôle n'est exercé sur les données que vous saisirez.
N'hésitez pas à faire connaitre ce nouvel outil ! Plus il y aura de professionnels référencés et meilleur sera l'accompagnement des personnes âgées.

L'accompagnement intensif par les gestionnaires de cas

La gestion de cas est un mode d'accompagnement au long cours de personnes en situation complexe avec une réponse adaptée et continue en fonction des besoins.

Le gestionnaire intervient dans le cadre de la méthode d'action pour l'intégration des services d'aide et de soins dans le champ de l'autonomie (MAIA).

Tous les professionnels peuvent adresser les situations qui leur paraissent complexes vers les structures en charge de la gestion de cas : les trois centres locaux d'information et de coordination du Département et le Réseau mémoire Allier.

Une analyse collégiale des situations a lieu chaque semaine et permet de déterminer lesquelles peuvent être orientées vers la gestion de cas.
Si l'orientation est validée, une visite à domicile permet au gestionnaire de cas de valider ou pas l'inclusion.

Lorsque les situations ne relèvent pas de la gestion de cas, les CLIC ou le RMA vous apportent une expertise et vous conseillent.