Les grandes priorités

Aménager et structurer le territoire

Bourg de Montaiguet-en-Forez

Les communes et les intercommunalités représentent le ciment de l’Allier. Le Conseil Départemental, leur premier partenaire financier, poursuivra son soutien à leurs actions en faveur de l’aménagement du territoire. Ces investissements contribueront à renforcer l’attractivité du département et répondront aux besoins de la population, tout en améliorant le cadre de vie.

Les aides apportées seront destinées plus particulièrement aux projets des communes et des communautés de communes ou d’agglomération. Les interventions concerneront les projets structurants pour le département et ceux facilitant l’accès des services au public.

Par ailleurs, il s’agira également de renégocier avec les futures intercommunalités des nouveaux contrats de territoire autour d’initiatives ancrant l’Allier dans la grande Région. Dans l’attente de leur restructuration, il pourrait leur être proposé un accompagnement départemental dans le domaine de la gestion de l’eau, de l’urbanisme, de l’aménagement, de l’habitat, de la voirie…

Investir pour l’avenir de notre jeunesse

Au travers du soutien apporté aux collèges, le Conseil Départemental place la jeunesse au coeur de ses priorités. En plus du maintien des dépenses de fonctionnement et de l’aide aux familles les plus modestes, il a choisi d’intensifier son programme d’investissement en direction des établissements scolaires.

Avec un montant de 40 M€ de travaux dans les cinq prochaines années, le plan « Collège 21 » a pour vocation d’offrir aux jeunes ainsi qu’à la communauté éducative des locaux adaptés à l’apprentissage et à l’évolution des effectifs. Il a aussi comme objectif de répondre aux nouvelles normes de sécurité et environnementales.

La réussite éducative des collégiens passe également par les équipements numériques, avec l’accélération des achats d’ordinateurs portables et de tablettes, répondant aux enjeux technologiques et éducatifs du moment. En parallèle, l’enseignement supérieur n’est pas oublié. Pour assurer sa pérennité dans l’Allier, et même envisager son développement, une attention particulière est portée aux négociations du futur schéma régional de développement de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Améliorer l’offre de logement

Dans l’Allier, les travaux liés à la transition énergétique représentent une véritable opportunité pour le développement de l’emploi local. Avec un parc de logement globalement ancien, le Conseil Départemental a souhaité amplifier son programme en faveur de l’habitat.

Il va ainsi élargir le dispositif « Habiter mieux » et le programme de rénovation énergétique des logements, en partenariat avec les groupements de communes. Il souhaite pouvoir apporter une aide technique départementale et soutenir les projets de rénovation urbaine dans les communautés d’agglomération.

L’intérêt de ces actions est triple : améliorer les conditions de vie des habitants, agir favorablement en faveur de l’environnement et soutenir l’emploi dans le bâtiment.

Renforcer le réseau routier

Un territoire bien desservi en routes est un territoire attractif. Le Conseil Départemental entend maintenir son patrimoine routier de 5254 km en l’entretenant à travers un plan d’investissement.

En parallèle, pour répondre aux questions primordiales de sécurité mais aussi d’accès aux services destinés au public, il accompagnera les communes dans leurs projets de traversées d’agglomération, intervenant tant sur le réseau principal que secondaire.

En complément, le Conseil Départemental restera attentif à la poursuite du désenclavement de l’Allier. Il investira entre autres dans des opérations de remise à niveau d’importantes infrastructures. Il se rapprochera de la Région pour exiger de l’État une accélération des travaux sur le réseau national : RN7, contournement nord-ouest de Vichy…

Accélérer l'aménagement numérique

Pour conjuguer modernité et qualité de vie, le Conseil Départemental poursuit ses investissements dans le déploiement du haut et du Très haut débit (THD). Que l’on soit en ville ou à la campagne, il s’agit d’avoir les mêmes services. Ce projet mutualisé avec le Puy-de-Dôme, le Cantal et la Haute-Loire a vu le jour sous la forme d’un partenariat public-privé signé entre Orange et l’ancienne Région Auvergne.

Selon les zones géographiques, les améliorations de débit prendront trois formes : fibre optique, renforcement du réseau cuivre existant (ADSL), aides à l’équipement (satellite, Wifi max ou réseau sans fil).

C’est une implication financière forte de l’Allier l’engageant sur 24 ans pour un montant de total de 90 M€. À terme, 60000 lignes sont concernées. Mais dès 2017, plus de 24000 verront déjà leur débit amélioré.