Les interventions du Département

Les interventions du Département

Il s'agit d'investir pour l'avenir de l'Allier et de lui donner les moyens d'exister pleinement en faisant valoir ses nombreux atouts.

Allier solidaire - Protection de l'enfance

Allier solidaire - Personnes handicapées

Allier solidaire - Personnes handicapées

Allier solidaire - Petite enfance

Allier solidaire - Insertion sociale et professionnelle

Allier solidaire - Insertion sociale et professionnelle

Allier solidaire - Personnes âgées

Allier solidaire - Personnes âgées

Allier solidaire

La solidarité est la première des compétences du Conseil Départemental.

À chaque instant de la vie, la collectivité accompagne les Bourbonnais. Tous les ans, plus de 60 % du budget départemental répond directement aux besoins des habitants de l’Allier.

Le Département souhaite engager un travail de fond pour réorganiser ses interventions.Il s’agit de maintenir ou de développer la qualité de service, en réduisant les coûts, les contraintes budgétaires n’ayant jamais été aussi fortes.

Chef de file de cette nouvelle organisation, le Conseil Départemental tient à veiller à une offre de service équilibrée dans l’ensemble du territoire.

Plusieurs thématiques émergent :
  • Personnes âgées : mettre en oeuvre la loi d’adaptation de la société au vieillissement (Apa…) ; exercer de nouvelles compétences en veillant aux compensations financières de l’État ; développer l’aide aux aidants.
  • Personnes handicapées : mettre l’accent sur les contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens avec les structures ; stabiliser l’organisation et le financement de la MDPH
  • Petite enfance : renforcer l’action de la protection maternelle et infantile, en développant les accompagnements précoces et le soutien à la parentalité.
  • Protection de l’enfance : mettre en oeuvre la nouvelle loi et repenser l’ensemble des missions du Conseil Départemental afin de réduire le nombre d’enfants confiés au Département.
  • Insertion sociale et professionnelle : améliorer l’adéquation entre l’offre d’insertion et les besoins des bénéficiaires du Revenu de solidarité active (RSA) et des minima sociaux ; rationaliser et mutualiser les petites structures d’insertion ; renforcer la logique de droits et devoirs vis-à-vis des bénéficiaires du RSA.
  • Pour la transversalité, poursuivre les actions de coordination et de coopération entre tous les acteurs du secteur (professionnels, monde associatif…).

Allier dynamique

Culture

La diffusion culturelle pour tous est une priorité de l’Allier.
En attribuant plus de 6 M€ à la culture, le Conseil Départemental se place dans les départements français qui consacrent un montant élevé par habitant à ce secteur. Son intervention se concentre également sur le soutien à la lecture publique et aux écoles de musique, ou encore à la poursuite de l’aide apportée aux événements animant la vie locale…

Sport, patrimoine naturel et bâti

Du côté du sport, le Conseil Départemental va encourager le développement des activités de pleine nature avec la modernisation des équipements et la structuration de pôles d’activité. En s’appuyant sur les outils numériques, ils seront valorisés avec la mise en réseau des sites et des opérateurs pour aller vers une offre complète (package).
Le patrimoine naturel et bâti (châteaux, villes et villages de caractère, petit patrimoine rural, etc.) intégrera la démarche.

En outre, le Département recentrera ses actions en direction du sport pour tous, en veillant à valoriser les initiatives prises en faveur des pratiques handi-sports. Il continuera d’accompagner le sport de haut niveau. Il poursuivra son soutien financier aux manifestations sportives locales, à raison d’une subvention par an.
Les services de la collectivité pourront être sollicités dans le montage des dossiers et un nouveau positionnement sera donné à la Maison des sports afin qu’elle trouve pleinement sa place auprès des comités départementaux.

Allier attractif

L’attractivité de l’Allier passera forcément par la Région Auvergne/Rhône-Alpes.

C’est pourquoi le Conseil Départemental a la volonté d’accompagner une nouvelle politique co-construite pour favoriser la croissance et le rayonnement du département. Avec l’entrée en vigueur de la loi NOTRe, le Département a perdu sa capacité à accorder des aides économiques aux entreprises.

Cependant, il n’est pas question pour lui de se départir de l’expertise acquise. Il demandera donc à être associé à l’élaboration du futur schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation des entreprises.
Avec le soutien de la Région, il veut se doter d’un outil de promotion puissant, une « super agence » fédérant le Comité d’expansion économique de l’Allier (CEEA), le Comité de promotion des Produits d’Allier, la Mission Accueil

Toujours dans le domaine économique, l’agriculture, les filières agroalimentaires comme celle de la forêt et du bois tiennent également une place de choix. Là aussi, le Conseil Départemental négociera, dès cette année, une convention de partenariat avec la Région afin de poursuivre ses interventions.

En outre, les secteurs du tourisme et du thermalisme, désormais compétences partagées entre le Département et la Région, ne seront pas oubliés. Le Conseil Départemental poursuivra en 2016 son soutien aux entreprises et aux structures de développement touristique.

Voir l'image en grandAu-delà de l’économie, les services contribuent aussi pleinement à l’attractivité. Le Conseil Départemental va donc mettre en oeuvre un ambitieux schéma pour les services au public en milieu rural, en relation avec l’État et les communautés de communes.

L’Allier a déjà réalisé son diagnostic. Des actions émergent et d’autres seront renforcées.

Il est possible de citer l’accompagnement de l’implantation d’activités comme les commerces, les maisons communales de service, la promotion des télé-centres, l’accueil de nouvelles populations… Par ailleurs, pour pallier le déficit des offres de soin, le Département envisage d’étendre son dispositif de recrutement de médecins dès la faculté à d’autres professionnels de santé, comme les dentistes, les kinésithérapeutes…