Le mij propose une rétrospective de Miles Hyman

Le mij propose une rétrospective de Miles Hyman

A partir du 11 février, le musée départemental de l’illustration ouvre ses portes à Miles Hyman pour une rétrospective inédite. L’exposition moulinoise dévoile la large palette de l’illustrateur du XXIe siècle.

Miles Hyman dans son atelier © Carole SchillingMiles Hyman incarne son temps. L’auteur américain expose plus de 200 œuvres originales au mij, équipement culturel du Département de l'Allier. "Au premier coup d’œil, le visiteur pourra trouver mon travail très éclectique", admet l’illustrateur. Mais, rien n’est laissé au hasard. Tout est voulu et la démarche assumée.

"Avec le mij, nous souhaitons mettre en valeur les différentes disciplines dans lesquelles j’interviens." Illustrations de livre, incursions de plus en plus fréquentes dans la bande dessinée, dessin de presse, réalisation de guides touristiques, affiches… Aujourd’hui, le travail de l’illustrateur se décline presque à l’infini.

La ville, une muse à part entière

"Cette rétrospective va très loin dans ma carrière puisqu’elle réunit mes premiers dessins dans les années 80 jusqu’à des œuvres réalisées l’automne dernier », détaille l’artiste, qui se nourrit avec joie de cette multiplicité de ses « donneurs d’ordre". Il a toujours refusé d’être identifié à un seul genre, souhaitant "rester souple et ouvert".

Longtemps connu et reconnu pour son goût du polar, il aime se promener, surtout en ville d’ailleurs : "J’ai une attirance pour l’urbain, sa densité de détails, l’architecture (qu’il a d’ailleurs étudié), le foisonnement d’activités. C’est un théâtre propice qui me stimule. La ville est un acteur majeur de ma création même si je suis né à la campagne".

_69A7816

_69A8022

_69A7914

monographie_couv2_broome_color4c

_69A7930

_69A7999

_69A8010

_69A7915

_69A7791

_69A7998

_69A7946

Un panorama complet

Alors qu’il expose régulièrement dans les galeries les plus prestigieuses du monde, Miles Hyman attend avec impatience la rétrospective du mij. Elle complètera sa monographie « Drawings » (édition Glénat).

"Je connais le mij et la qualité de ses expositions. Je suis honoré d’être invité et ravi de pouvoir faire découvrir mon travail à d’autres publics", souligne l’illustrateur qui a sorti cet automne "La loterie", l’adaptation d’une nouvelle effrayante écrite par sa grand-mère, Shirley Jackson, une œuvre de référence aux USA étudiée par l’ensemble des étudiants.