Plan Auvergne THD

2013-2025 : 12 ans pour améliorer les débits sur le territoire

Lancé en 2013, le Plan Auvergne Très Haut débit vise à couvrir l'intégralité du territoire avec un débit d'au moins 8Mbits/s d'ici 2025, c'est-à-dire proposer un accès à Internet performant à l'ensemble des logements, des entreprises et des administrations.
Pour atteindre cet objectif, ce réseau d'initiative public mobilise un investissement de 900 millions d'euros sur 24 ans, dont 90 millions d'euros du Département, pour déployer les infrastructures de l'Internet très haut débit sur tout le territoire.

Deux moteurs complémentaires pour couvrir l'intégralité du territoire en très haut débit

Historiquement, les grands projets d'infrastructures ont été déployés dans les grandes villes, avant de s'étendre dans les zones rurales plusieurs dizaines d'années plus tard (réseau d'électricité, réseau téléphonique). Le Plan Auvergne Très Haut Débit a été pensé comme un projet décentralisé, s'inscrivant dans une stratégie nationale, et mobilisant l'ensemble des acteurs du secteur, privés et publics, pour le déploiement des nouveaux réseaux très haut débit sur l'ensemble du territoire. Pour atteindre cet objectif, il mobilise le Département, la Région, l'État et les opérateurs privés qui déploient en même temps :

Réseau d'Initiative Public

Dans les territoires ruraux, Le Département et la Région déploient un réseau public mobilisant plusieurs types de réseaux d'accès à Internet (fibre optique, amélioration des débits sur le réseau ADSL, satellite, Wifimax, 4G). Propriété de la Région, ce réseau d'initiative publique est accessible à tous les fournisseurs d'accès Internet (FAI) et propose des services aux particuliers et entreprises.
Vous trouverez plus d'information sur les différentes technologies déployées sur http://www.auvergnetreshautdebit.fr/particuliers/les-technologies-tres-haut-debit-deployees-en-auvergne/

Zones d'Appel à Manifestation d'Intention d'Investissement

Dans les trois agglomérations du Département, Moulins, Montluçon et Vichy, la densité de population intéresse naturellement les opérateurs privés. Ces derniers se sont engagés à déployer la fibre optique d'ici 2022 dans le cadre de conventions signées avec les collectivités territoriales concernées et l'État. Le déploiement d'un réseau d'initiative public dans ces zones est alors interdit par l'Etat, afin d'éviter le financement public d'un réseau qui serait en doublon du réseau privé.
Dans les agglomérations du Département, c'est Orange qui s'est engagé à investir pour déployer la fibre optique jusqu'à l'abonné (FttH). Ce réseau déployé par Orange est également accessible par les autres fournisseurs d'accès Internet (FAI) dès lors qu'ils voudraient proposer leurs offres sur le territoire.