Rester chez soi

La prestation de compensation (PCH) est une aide financière destinée à financer les besoins liés à la perte d'autonomie des personnes handicapées. Son attribution est personnalisée.

La prestation de compensation

A qui s'adresse la PCH ?

Ne tenant pas compte des revenus du conjoint, elle est ouverte à toutes personnes âgées de 0 à 60 ans (jusqu'à 75 ans si la personne répondait aux critères d'éligibilité avant ses 60 ans). La personne doit présenter une difficulté absolue pour la réalisation d'une activité ou une difficulté grave pour deux activités.

A quoi sert-elle ?

La prestation de compensation du handicap permet à la personne handicapée de couvrir ses différents besoins :

  • aide humaine,
  • aides techniques,
  • aménagement du logement ou frais de déménagement vers un logement adapté,
  • aménagement de véhicule ou surcoûts liés aux transports,
  • charges spécifiques ou exceptionnelles,
  • aides animalières.

Comment l'obtenir ?

La demande doit être déposée auprès de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH).

En se basant sur un référentiel national, l'équipe pluridisciplinaire détermine si le demandeur remplit les critères de handicap (une difficulté absolue ou deux difficultés graves à faire des activités telles que se mettre debout, se laver, voir, gérer sa sécurité, etc.,) puis elle établit un plan personnalisé de compensation.

L'aide ménagère

Une aide ménagère est une personne qui intervient à votre domicile pour vous apporter une aide dans vos tâches quotidiennes.

Pour avoir droit à une aide ménagère au titre de l'aide sociale, il faut être reconnu comme personne handicapée, c'est-à-dire percevoir l'Allocation Adulte Handicapé ou une pension d'invalidité de 2e catégorie ou être titulaire d'une carte d'invalidité.

Vous souhaitez une prise en charge par le Conseil Départemental ?

Vos ressources doivent être inférieures au plafond d'attribution de l'aide sociale :

  • 7500,73 euros par an pour une personne seule
  • 13137,68 euros pour un couple.

Un certificat médical établi par votre médecin traitant doit attester que vous avez besoin d'une aide.

Attention :

Dans certaines conditions, le Conseil Départemental peut demander à récupérer cette prestation. Votre mairie vous demandera de constituer un dossier accompagné de justificatifs de ressources. Après instruction de ce dossier, le président du Conseil Départemental décide ou non d'attribuer l'aide ménagère. En cas d'urgence, la mairie peut prendre une décision d'attribution provisoire, dans l'attente de la décision du président.

Soins et hospitalisation à domicile

Deux façons de continuer à vivre chez soi : les soins et l'hospitalisation à domicile

Le SSIAD

Le service de soins infirmiers à domicile (SSIAD) vous permet, sous prescription médicale, de recevoir des soins infirmiers ou d'hygiène sans avoir besoin de vous déplacer. Ce service est coordonné par une infirmière.

C'est votre médecin traitant qui doit prescrire l'intervention du SSIAD.

L'hospitalisation à domicile

L'hospitalisation à domicile est un moyen d'éviter (ou d'écourter) un séjour dans un établissement hospitalier, tout en garantissant la continuité des soins. La durée de prise en charge est généralement limitée. Seul le médecin de l'hôpital peut prescrire l'hospitalisation à domicile, en accord avec votre médecin traitant.