Ambroisie

Thématique : Actualité

Publié le 18 June 2020

Le retour des beaux jours signe celui de l’ambroisie. Son pollen est un violent allergène, capable de déclencher de sérieux problèmes respiratoires.

Le retour des beaux jours signe également celui de l'ambroisie.

Sans concurrence, un seul de ses pieds peut produire jusqu'à 60 000 graines. Son pollen inhalé est un violent allergène, capable de déclencher de sérieux problèmes respiratoires. Pour la santé publique, la facture est élevée.

Ainsi, l'Auvergne-Rhône-Alpes comptabilise plus de 40 millions d'euros de remboursement pour soigner les allergies dues à la plante.

Dans l'Allier, un arrêté du 15 octobre 2019 rend obligatoire sa destruction. Personne n'échappe à l'obligation : propriétaires, locataires, occupants ou les ayants droit d'un terrain (même agricole), gestionnaires du domaine public (collectivités territoriales, État...) ou encore responsables de chantier.
Le printemps est la meilleure période pour combattre l'ambroisie. Le fauchage est un bon moyen pour lutter contre sa prolifération. Il est à effectuer avant la floraison et à répéter dès sa réapparition pour éviter la pollinisation.

Si l'ambroisie est repérée sur un pas de porte, il faut immédiatement l'arracher, en prenant soin de se munir de gants de protection.
Un site internet régional permet de signaler la présence d'ambroisie :
www.signalement-ambroisie.fr.
Les informations communiquées sont directement transmises aux communes touchées.

Dernière mise à jour le 27/05/2020