L'information européenne

Répondez à l'enquête de besoins en information sur l'Europe

Le Centre d'information Europe Direct Allier réalise chaque année une enquête de besoin en information et animation sur l'Union européenne auprès de ses partenaires et acteurs locaux.
Afin de répondre aux obligations du Règlement général sur la protection des données, nouveau cadre européen concernant le traitement et la circulation des données à caractère personnel, nous vous demandons votre accord pour recevoir la prochaine la lettre d'information d'Europe Direct Allier. N'oubliez donc pas de répondre à ce questionnaire !

Vous pouvez accéder au questionnaire en cliquant ici.

La Commission propose de doubler le financement du programme Erasmus +

Dans le cadre du prochain budget de l'UE pour la période 2021-2027, la Commission européenne propose de doubler le financement du programme Erasmus + pour le faire passer à 30 milliards d'euros.
Le programme Erasmus + permet d'ores et déjà à des millions de jeunes Européens d'étudier, d'apprendre ou de se former à l'étranger, tout en renforçant leur expérience et leur connaissance de l'Europe et en améliorant leurs futures chances sur le marché de l'emploi. Grâce au doublement de ses moyens financiers, le programme Erasmus + sera encore plus efficace par rapport à de grands objectifs politiques tels que la construction d'un espace européen de formation, d'ici à 2025, en renforçant l'autonomie des jeunes et en encourageant une identité européenne à travers les politiques de la jeunesse, de l'éducation et de la culture.La proposition de la Commission vise à:
. augmenter le nombre de bénéficiaires
. tendre la main aux personnes issues de tous les milieux sociaux
. renforcer les relations de l'Union avec le reste du monde
. mettre l'accent sur les études prospectives
. promouvoir une identité européenne à travers une expérience de voyage

Source : Commission européenne

Erasmus Days 2018

Rendez-vous les 12 et 13 octobre 2018 pour deux journées de célébration de la mobilité européenne !
Il vous reste quelques semaines pour réfléchir à une action de valorisation de votre choix. Vous pourrez ainsi enregistrer votre événement sur le site www.erasmusdays.eu et commander un kit de communication.
Placée sous le patronage de la Représentation en France de la Commission européenne, cette seconde édition sera l'opportunité de valoriser votre projet Erasmus + auprès du grand public, des élus et des médias tout en bénéficiant d'une visibilité accrue.
Les #ErasmusDays 2018 constituent également un temps de célébration idéal pour l'organisation de consultations citoyennes, comme l'a suggéré Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.

Source : Agence Erasmus+ France / Education Formation

Eurodictée dans les collèges 2018

Le centre d'information Europe Direct Allier propose de nouveau cette année aux collèges du département (classes de troisième) de participer à l'eurodictée 2018.
En effet, depuis 2001, à l'initiative au Conseil de l'Europe, la journée européenne des langues est célébrée chaque année le 26 septembre. Convaincu que la diversité linguistique est une voie vers une meilleure communication interculturelle et l'un des éléments clé du riche patrimoine culturel du continent, le Conseil de l'Europe soutient le plurilinguisme à travers toute l'Europe.
Il s'agira d'un texte court traitant de l'Union européenne en anglais, espagnol, italien ou allemand que pourront utiliser les enseignants à des fins pédagogiques. Inscriptions des collèges auprès d'Europe Direct Allier avant le 14 septembre (europedirect@allier.fr). Un mail d'inscription sera envoyé prochainement.

Plan Juncker: Objectif des 315 milliards d'EUR dépassé!

Le plan Juncker devrait accroître le PIB de l'UE de 1,3 % et créer 1,4 million d'emplois d'ici 2020​
Le Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI) a mobilisé 335 milliards d'euros d'investissements supplémentaires dans toute l'UE depuis juillet 2015. Le plan Juncker a eu une incidence indéniable sur l'économie de l'UE et a révolutionné les modalités de financement de l'innovation en Europe.
La Commission européenne et le groupe de la Banque européenne d'investissement (BEI) ont tenu leur engagement de mobiliser 315 milliards d'euros d'investissements supplémentaires dans le cadre du plan d'investissement pour l'Europe, le plan Juncker. Soutenues par une garantie du budget de l'Union européenne et les ressources propres du groupe BEI, 898 opérations ont été approuvées, ce qui devrait générer 335 milliards d'euros d'investissements dans l'ensemble des 28 États membres de l'UE. C'est plus que l'objectif initial de 315 milliards d'euros fixé en 2015, lors du lancement de l'EFSI, ce qui contribue à combler le déficit d'investissement provoqué par la crise économique et financière. 700 000 petites et moyennes entreprises devraient bénéficier d'un meilleur accès aux financements. Compte tenu du succès de l'EFSI, le Conseil européen et le Parlement européen ont convenu l'année dernière de prolonger sa durée et d'accroître sa capacité pour atteindre 500 milliards d'euros d'ici à la fin de 2020.

Source : Commission européenne

Brexit: la Commission européenne publie une communication relative à la préparation du retrait du Royaume-Uni de l'UE

La Commission européenne a adopté une communication décrivant les travaux en cours sur la préparation à toutes les issues possibles du retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne.
Le 30 mars 2019, le Royaume-Uni quittera l'UE et deviendra un pays tiers. Cela aura des répercussions sur les citoyens, les entreprises et les administrations tant au Royaume-Uni que dans l'UE. Ces répercussions concernent tout aussi bien l'introduction de nouveaux contrôles aux frontières extérieures de l'UE avec le Royaume-Uni que la validité des permis, attestations et autorisations émis au Royaume-Uni, ainsi que les différentes règles applicables aux transferts de données.
Le texte de ce jour invite les États membres et les acteurs privés à intensifier leurs préparatifs et fait suite à une demande du Conseil européen (article 50) du mois dernier d'intensifier leurs travaux pour se préparer à tous les niveaux et à toutes les issues.
L'UE travaille jour et nuit pour trouver un accord qui garantira un retrait ordonné, mais le retrait du Royaume-Uni provoquera assurément des perturbations - par exemple pour les chaînes d'approvisionnement des entreprises - qu'un accord soit trouvé ou non. Puisqu'on ne sait toujours pas avec certitude s'il y aura un accord de retrait ratifié à cette date, ni ce qu'il contiendra, les préparatifs se poursuivent pour essayer de faire en sorte que les institutions de l'UE, les États membres et les acteurs privés soient prêts pour le retrait du Royaume-Uni. Et en tout état de cause, même si un accord est trouvé, le Royaume-Uni ne sera plus un État membre après son retrait et ne bénéficiera donc plus des mêmes avantages qu'un État membre. Se préparer au fait que le Royaume-Uni deviendra un pays tiers revêt dès lors une importance capitale, même dans le cas d'un accord entre l'UE et le Royaume-Uni.

Source : Commission européenne

+ d'info

Le plan Juncker dépasse son objectif initial de 315 milliards d'euros d'investissements

Le Fonds européen pour les investissements stratégiques (EFSI) a mobilisé 335 milliards d'euros d'investissements supplémentaires dans toute l'UE depuis juillet 2015. Le plan Juncker a eu une incidence indéniable sur l'économie de l'UE et a révolutionné les modalités de financement de l'innovation en Europe.
La Commission européenne et le groupe de la Banque européenne d'investissement (BEI) ont tenu leur engagement de mobiliser 315 milliards d'euros d'investissements supplémentaires dans le cadre du plan d'investissement pour l'Europe, le plan Juncker. Soutenues par une garantie du budget de l'Union européenne et les ressources propres du groupe BEI, 898 opérations ont été approuvées, ce qui devrait générer 335 milliards d'euros d'investissements dans l'ensemble des 28 États membres de l'UE. C'est plus que l'objectif initial de 315 milliards d'euros fixé en 2015, lors du lancement de l'EFSI, ce qui contribue à combler le déficit d'investissement provoqué par la crise économique et financière. 700 000 petites et moyennes entreprises devraient bénéficier d'un meilleur accès aux financements. Compte tenu du succès de l'EFSI, le Conseil européen et le Parlement européen ont convenu l'année dernière de prolonger sa durée et d'accroître sa capacité pour atteindre 500 milliards d'euros d'ici à la fin de 2020.

+ d'info

Mieux protéger 120 millions de vacanciers cet été

À partir du 1er juillet, les consommateurs qui réservent des voyages à forfait bénéficieront d'un renforcement de leurs droits.
La nouvelle réglementation profitera encore plus aux consommateurs.
. Information plus claire des voyageurs
. Remboursement et rapatriement en cas de faillite
. Règles plus claires en matière de responsabilité
. Droits d'annulation plus étendus
. Hébergement en cas d'impossibilité de voyage retour
. Assistance aux voyageurs

La nouvelle réglementation profitera également aux entreprises.
. Des règles plus claires rendant l'activité transfrontalière plus aisée
. Des outils modernes pour les obligations en matière d'information, qui ne reposent plus exclusivement sur les brochures de voyage
. Allègement des contraintes réglementaires

+ d'info

Source : Commission européenne

Consultation sur l'avenir de l'Europe

Les dirigeants de l'UE s'engagent à ce que l'Europe apporte des résultats concrets dans les domaines qui comptent le plus pour les citoyens. Découvrez comment contribuer à façonner l'avenir de l'Union européenne.

Dans la perspective du sommet européen spécial qui se tiendra à Sibiu (Roumanie) et des élections européennes en 2019, les dirigeants des pays de l'UE ont adopté un programme sur les questions et les enjeux pressants pour lesquels des solutions doivent être trouvées.

Vous pouvez contribuer à la consultation en ligne élaborée par des citoyens, lire le livre blanc sur l'avenir de l'Europe et y réagir, assister aux dialogues avec les citoyens organisés par la Commission européenne ou participer à d'autres débats prévus dans votre pays.

Source : Commission européenne

Prochaines élections du Parlement européen

Les prochaines élections européennes auront lieu entre le 23 et le 26 mai 2019 afin d'élire les députés européens représentant les 27 États membres de l'Union européenne. Le Parlement européen devrait réduire le nombre des députés de 751 à 705 une fois que le Royaume-Uni aura quitté l'UE. La redistribution des sièges proposée par le Parlement garderait en réserve 46 des 73 sièges britanniques laissés vacants après le Brexit. Les 27 autres anciens sièges britanniques seraient réattribués aux 14 pays qui sont actuellement légèrement sous-représentés dans l'hémicycle.

Dans le cadre de sa campagne d'information, le Parlement européen a lancé une communauté de soutien en faveur du vote aux élections européennes de 2019. L'idée n'est pas seulement de s'engager à voter mais aussi de s'engager à convaincre le maximum de personnes de l'importance de cet acte. La plateforme a été lancée lors de la rencontre des jeunes à Strasbourg (EYE2018) début juin lors de laquelle plus de 3000 participants se sont d'ores et déjà engagés à promouvoir le vote aux élections européennes. Tout le monde peut contribuer à diffuser le message autour de "Cette fois, je vote".

+ d'info

Témoignage de Dominik, jeune allemand à Moulins

Voir l'image en grandDécouvrez le témoignage de Dominik en cliquant ici.
Si vous aussi souhaitez partir comme Dominik en stage, en étude ou volontariat dans un pays membre de l'Union européenne, retrouvez les infos d'Europe Direct Allier sur la mobilité européenne!

Marché unique du numérique - visionnez l'interview de M.de Koster

M. Tonnie de KOSTER, Conseiller de la Commission européenne en charge du Marché unique Numérique, était invité par le centre d'information Europe Direct Allier le 23 mai dernier.
Retrouvez la vidéo "les effets de la transformation numérique en Europe et dans le monde et la réponse de l'UE" du facebook live proposé à l'espace de coworking de Moulins, en cliquant ici.

Le nouveau réseau français des Centres d’information Europe Direct est désormais en place pour la période 2018-2020

Le nouveau réseau national d'information est désormais mis en place. Il est constitué de 48 Centres d'information Europe Direct (CIED) labellisés par la Commission européenne. Les CIED s'adressent à tous les citoyens et font office d'intermédiaires entre le niveau local et l'Union européenne. Le Département accueille depuis 2009 le centre d'information Europe Direct Allier!

Est-ce que l'Europe peut soutenir certains de mes projets ? Quels sont mes droits en matière de mobilité, de consommation ? Comment parler de citoyenneté européenne à l'école ? C'est pour répondre à ces questions et se rapprocher des citoyens que les institutions européennes ont créé le réseau d'information Europe Direct. Les 434 Centres d'information Europe direct (CIED) en Europe sont les relais officiels d'information de l'Union européenne. Hébergés par des organismes publics ou des organismes de droit privé investis d'une mission de service public, ils offrent un service d'information au grand public sur l'Union européenne.

Le budget de l'UE pour 2018

Emploi, investissements, défi migratoire et sécurité
Le 30 novembre dernier, le budget 2018 de l'UE a été adopté après que le Conseil et le Parlement européen ont approuvé séparément l'accord intervenu le 18 novembre. Le budget 2018 de l'UE s'élève à 160,1 milliards d'euros en engagements. Cela représente une augmentation de 0,2 % par rapport au budget 2017 de l'UE tel que modifié au cours des derniers mois.
En 2018, la plus grande part du budget de l'UE servira à stimuler la création d'emplois, en particulier pour les jeunes, et à renforcer la croissance, les investissements stratégiques et la convergence. L'Union continuera par ailleurs à soutenir les efforts visant à relever efficacement le défi que représentent les migrations, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de l'UE. Près de la moitié des ressources - 77,5 milliards d'euros en engagements - contribueront à rendre notre économie plus forte, nos universités plus compétitives et nos entreprises mieux armées pour affronter la concurrence sur le marché mondial.

Source : Commission européenne

Programme de travail de la Commission européenne pour 2018

Un programme pour une Europe plus unie, plus forte et plus démocratique

La Commission européenne a présenté ses pistes d'action pour parachever les mesures de mise en oeuvre des dix priorités politiques du président Juncker, avant la fin de son mandat, ainsi qu'une série d'initiatives prospectives pour l'avenir de l'Europe.
Pour stimuler l'emploi, la croissance et les investissements, la Commission poursuivra ses travaux visant à mettre pleinement en œuvre le plan d'action en faveur de l'économie circulaire et à parachever le marché unique numérique, l'union de l'énergie, l'union des marchés des capitaux, l'union économique et monétaire et l'union bancaire. Une initiative en faveur de l'imposition équitable dans l'économie numérique, un train de mesures en faveur de l'équité sociale et une proposition visant à améliorer la chaîne d'approvisionnement alimentaire de l'UE contribueront, chacun et chacune, à approfondir le marché intérieur, à le rendre plus juste, ainsi qu'à renforcer sa base industrielle.

Source : Commission européenne