Archéologie

Le Conseil Départemental de l’Allier s’est doté depuis 2008 d’un service d’archéologie préventive. Celui-ci peut ainsi intervenir dans les meilleurs délais sur les travaux d’aménagements réalisés dans le département.

Le service d'achéologie préventive

Un service labellisé

Dès qu’un grand projet d’aménagement du territoire se concrétise, le service d’archéologie préventive est là.
Labellisé par le ministère de la Culture et de la Communication, il peut intervenir, indifféremment pour des privés comme pour des collectivités, sur des fouilles et des diagnostics prescrits par l’État. Il apporte une réponse rapide et au juste coût pour conserver la mémoire des lieux et de ses occupants.

Une quinzaine d'archéologues permanents

Pour mener à bien son travail, le service d’archéologie préventive dispose d’une quinzaine d’archéologues permanents. Tous ont des périodes de prédilection : Protohistoire, Antiquité, Moyen Âge… mais aussi des spécialités, pour les études des ossements, de la poterie, du bois, du fer, du verre, etc. Ils mettent à nu des vestiges oubliés pour nous en apprendre plus sur notre grande et petite histoire.

À chaque chantier terminé, ils inventorient les données collectées, avant de les étudier dans leurs moindres détails.

C’est aussi cela l’archéologie : on passe de la pelleteuse au microscope de laboratoire. À partir d’un prélèvement de terre, ils sont capables d’étudier d’éventuels pollens, graines et autres charbons de bois.

L’objectif poursuivi est de tenter de reconstruire, sur la base d’éléments scientifiques précis, le paysage de l’époque. Il s’agit aussi d’en apprendre plus sur les us et coutumes des sociétés anciennes. Les archéologues publient ensuite les résultats pour la communauté scientifique, mais proposent également des actions ciblées auprès de différents publics, dont les scolaires.