Compostage

Le compostage consiste à obtenir un fertilisant pour les sols grâce la fermentation de déchets organiques ménagers.

Notre poubelle contient jusqu’à 30 % de déchets organiques ménagers (épluchures, restes de repas, déchets verts ...). Ce procédé constitue une façon simple et naturelle de gérer nos déchets.

Principe

Des micro-organismes (champignons microscopiques, bactéries…) transforment les déchets organiques, en présence d’eau et d’oxygène, en une substance naturelle : le compost.
Ce produit brun foncé sent bon le bois. Mélangé à la terre, il nourrit plantes, fruits et légumes.

Mode d’administration

Avant maturité (2 à 3 mois) :
le compost peut être disposé au pied des arbres ou sur des cultures déjà avancées (paillage). Il réduira l’évaporation et évitera la repousse des mauvaises herbes.

À maturité (6 à 8 mois) :
cet engrais naturel a de nombreux effets bénéfiques sur le sol et les végétaux. Il renforce le stock d’humus dans le sol et améliore sa fertilité. Il doit être mélangé avec de la terre, certaines plantes ne supportant pas un contact direct.

Les formations Guide-composteur

Le Département de l'Allier, en partenariat avec les collectivités chargées de la gestion des déchets, a organisé tout au long de l'année 2016 des formations gratuites de Guide-composteur de 2 jours et demi.

Ces formations se sont adressées :

- aux jardiniers amateurs, aux membres d'associations, particulièrement motivés et souhaitant œuvrer pour le développement du compostage ou lombricompostage,
- aux agents ou élus d'une collectivité territoriale,
- aux référents d'une opération de compostage partagé ou autonome en établissement.

Les stagiaires suivent l’enseignement d’un maître composteur. Celui-ci aborde les questions techniques et évoque également les diverses manières de communiquer autour du compostage.