La qualité

Les caractéristiques de l'eau dépendent de la nature du sol, du sous sol et des activités humaines...

L'eau, un solvant naturel

L'eau est un solvant naturel qui s'enrichit des éléments qu'il traverse.

Les caractéristiques physicochimiques de l'eau au robinet vont dépendre :

-de la nature de la ressource dans laquelle elle a été puisée (eau de surface, eau souterraine...),
-des activités humaines qui existent sur le périmètre qui alimente la ressource (activité agricole, industrielle, domestique...)
-des équipements qu'elle a traversé pour arriver au robinet (les usines de traitement, les canalisations, les réservoirs...).

Ces éléments deviennent des polluants lorsqu'ils altèrent la qualité sanitaire, l'aspect ou le goût de l'eau. Ils ne sont pas tous dangereux pour la santé, c'est pourquoi certain ne doivent respecter que des critères de qualité (fer) tandis que les autres doivent respecter des normes de qualité (nitrates, pesticides).

3 critères de qualité

Pour être potable, l'eau doit répondre à 3 types de critères de qualité, qui sont définis dans des normes réglementaires (voir encadré) :

  • organo-leptiques : l'eau doit être limpide, incolore et dépourvue d'odeur et de saveur désagréable.
  • microbiologiques : elle ne doit pas contenir de parasite, virus, bactérie pathogène.
  • chimique : toutes les substances chimiques ne sont pas mauvaises pour la santé. Au contraire, une eau dépourvue de minéraux serait dangereuse à consommer. Pour les éléments pouvant poser problème, la réglementation a défini des limites de qualité à ne pas dépasser. Ces normes sont établies à partir d'études scientifiques qui établissent des doses maximales que l'on peut absorber d'un élément chimique en tenant compte des éventuels apports extérieurs (alimentation, respiration...) durant toute la vie d'un individu.Autrement dit, boire une eau qui ne respecte pas une limite de qualité pendant un temps limité n'est pas forcément dangereux. Mais, à long terme, des problèmes de santé pourraient apparaitre.