Aides aux projets

L'objectif est de favoriser les actions de coopération internationale et d'aide au développement économique, agricole, social et culturel menées par les porteurs de projets du Département de l'Allier.

Appel à projets "L'Allier un département ouvert sur le monde"

Depuis plus de 30 ans, le Conseil départemental mène une politique de coopération décentralisée et manifeste sa solidarité en faveur des territoires et populations au sein desquels l’indice de développement humain (IDH) est faible. En 2020, l’Assemblée départementale s’est engagée dans l’expérimentation d’un fonds territorialisé d’appui aux microprojets de solidarité internationale qui permet de mobiliser des fonds supplémentaires à destination des porteurs de projets locaux pour les soutenir dans leurs démarches de coopération et de solidarité internationale. 

Cette expérimentation permet un appui financier supplémentaire aux associations de coopération de l'Allier en réunissant des fonds de La Guilde, de la Région Auvergne Rhône-Alpes, en complément de ceux du Conseil Départemental identifiés dans son " programme d'accompagnement des initiatives locales en matière de coopération internationale ".

Pour l’année 2021, l’appel à projets est reconduit : il est doté d’une enveloppe de 30 000 euros (10 000 euros du département de l’Allier, 10 000 euros de La Guilde, 10 000 euros du Conseil Régional Auvergne Rhône-Alpes).

La période d’ouverture de l’appel à projets est fixée du 29 avril  au 2 juillet minuit 2021.

Règlement

Dossier de candidature

 

Appel à manifestation d'intérêt

Le Conseil Départemental a décidé d'expérimenter en 2020 un " fonds territorialisé de soutien aux micro-projets de coopération internationale " pour mobiliser des fonds supplémentaires à destination des porteurs de projets locaux.

Pour mobiliser ces fonds, le Conseil départemental a mis en place une formule simplifiée à travers un « appel à manifestation d'intérêt (AMI) » ouvert jusqu'au 1er septembre 2020.

 

Pour en savoir plus

Le dispositif d'aide

La loi n° 2014-773 d’orientation et de programmation relative au développement et à la solidarité internationale a été promulguée le 7 juillet 2014. C’est une première dans l’histoire de la 5ème République. Cette loi ouvre une nouvelle ère politique de transparence et la possibilité d’une véritable appropriation des enjeux du développement et de la solidarité internationale. Cette loi renforce le rôle à jouer des collectivités territoriales dans la nouvelle gouvernance internationale.

Dans ce nouveau cadre, une plus grande attention est portée à la cohérence, à la pertinence, à la pérennité des actions, à leur évaluation, ainsi qu’à la nécessité d’inscrire celles-ci dans une démarche concertée impliquant les élus locaux des territoires partenaires.

Pour répondre à ces critères d’efficacité, une priorité d’aide sera donnée aux acteurs qui suivront une formation auprès du RESACOOP.

Objectif

Dans le cadre de la politique de solidarité internationale menées par le Conseil Départemental de l’Allier, l'objectif est de favoriser les actions de coopération internationale et d'aide au développement économique, agricole, social et culturel menées par les porteurs de projets du département.

Les bénéficiaires

Toute personne morale domiciliée dans le département de l'Allier ayant pour partenaire potentiel une personne morale domiciliée dans un état étranger.

Les projets subventionnables

Le projet doit établir les conditions d’un échange profitable à chacun des partenaires concernés. Une priorité sera donnée à l’implication de jeunes dans le projet pour favoriser l’ouverture au monde et à la citoyenneté mondiale.

Une attention particulière sera portée à la cohérence, à la pertinence, à la pérennité des actions ainsi qu’à la nécessité d’inscrire celles-ci dans une démarche concertée, dans la durée, impliquant les élus locaux des territoires des pays partenaires. Pour répondre à ces critères d’efficacité, une priorité d’aide sera donnée aux acteurs qui suivront une formation auprès du RESACOOP, basé à Lyon.

Le porteur de projet doit développer les synergies locales en s’efforçant d’associer plusieurs partenaires du département à l’action envisagée.

Les voyages à l’étranger qui ne s’intègrent pas dans une action de coopération, notamment les échanges amicaux dans le cadre d’un jumelage entre communes, les voyages de découverte ou d’aventure, les stages d’étudiants à l’étranger ne seront pas subventionnables au titre de la coopération.

Le montant de l'aide :

  • plafond subventionnable à 8000 €
  • Taux : 25 %
  • Subvention annuelle maximale : 2000 €

 

Dernière mise à jour le 13/05/2020