Le Coteau des Chapelles

Avec une vue à 180° sur la Limagne bourbonnaise, le Coteau des Chapelles est à découvrir absolument.
Commune : Gannat

01 07 2014 (13)

01 07 2014 (13)

1 081SE

1 081SE

Céphalantère à longues feuilles

Céphalantère à longues feuilles

1 095SE

1 095SE

cg03_1019254

cg03_1019254

cg03_1019236

cg03_1019236

cg03_1019244

cg03_1019244

09 08 2012 036

09 08 2012 036

cg03_1019292

cg03_1019292

cg03_1019231

cg03_1019231

cg03_1019320

cg03_1019320

cg03_1019288

cg03_1019288

cg03_1019276

cg03_1019276

cg03_1019329

cg03_1019329

cg03_1019302

cg03_1019302

cg03_1019324

cg03_1019324

Ophrys-araignée-CEN

Ophrys-araignée-CEN

cg03_1019350

cg03_1019350

Pie-grièche écorcheur

Pie-grièche écorcheur

cg03_1019270

cg03_1019270

Azuré du serpolet M. LE BRAZIDEC

Azuré du serpolet M. LE BRAZIDEC

coteau des chapelles - SE

coteau des chapelles - SE

cg03_1019361

cg03_1019361

cg03_1019266

cg03_1019266

1 098

1 098

Pâturage moutons CEN

Pâturage moutons CEN

Coteau calcaire périurbain fréquenté, le site des Chapelles présente un intérêt paysager du fait de son altitude dominante privilégiée et de l’originalité des milieux naturels qui le composent. Il abrite en effet de vastes étendues de pelouses calcicoles sèches, habitats d’intérêt communautaire en voie de régression en France mais encore bien préservées en Auvergne.

Vers une gestion concertée du milieu

Les pelouses sèches, rares en Allier, présentent une biodiversité plus forte que les milieux boisés. Il est donc important de les entretenir pour favoriser la diversité paysagère, faunistique et floristique.

Aujourd'hui, un pâturage extensif, en partenariat avec les éleveurs locaux, et des actions mécaniques ponctuelles contribuent à maintenir la richesse écologique.

Situer

Légende :

En rouge : les limites de l'ENS

Les partenaires

Le Conseil Départemental de l'Allier s'appuie en partie sur les collectivités locales pour mettre en place sa politique Espaces Naturels Sensibles.

C'est ainsi que la Communauté de Communes du Bassin de Gannat, avec l'aide du Conservatoire d'Espaces Naturels de l'Allier (CEN), s'est engagée dès 2007 dans la maîtrise d'ouvrage des opérations sur les coteaux calcaires.